Secteur public : les différents moyens d’adopter Notilus InOne

Lorsque les entités du secteur public souhaitent adopter un outil technologique comme Notilus, elles doivent suivre une démarche bien précise. Cela se traduit généralement par le lancement d'un appel d'offres mais il est également possible de faire appel aux différents marchés proposés par les centrales d’achat par exemple. Si vous êtes un établissement public, vous avez forcément entendu parler de l’UGAP.

Aujourd’hui nous faisons le point avec Emmanuelle VENET-SAID notre ingénieure commerciale, elle vous en dit plus sur les différentes possibilités d’adopter Notilus InOne.

 

1. Passer par une centrale d’achat

UGAP : Union des groupements d’achats publics

L’UGAP est un établissement public industriel et commercial (EPIC) placé sous la tutelle du ministre chargé de l’Action et des Comptes publics et du ministre chargé de l’Education nationale.

Elle est la seule centrale d’achat public « généraliste » en France.

En tant que centrale, l’UGAP est en mesure de proposer différents services ou produits : des fournitures de bureau, des équipements mais aussi des prestations intellectuelles et/ou la fourniture de logiciels.

L’UGAP s’adresse à l’ensemble des entités publiques, telles que collectivités territoriales, EPIC (Établissement public à caractère industriel et commercial), etc…

 

L’offre Notilus au sein de l’UGAP

Notilus est référencé de deux façons auprès de l’UGAP :

  1. L’offre déplacements professionnels : il s’agit d’un package complet contenant une solution de gestion des missions et des états frais (Notilus InOne), connectée au portail de réservation, une agence de voyages ainsi que la carte logée. Cette offre est évolutive et propose plusieurs niveaux de service car chaque bénéficiaire n’a pas forcément les mêmes besoins ou le même degré de maturité. Le premier niveau permet l’accès à l’agence de voyage, au portail de réservation et à la carte logée. Le niveau suivant de l’offre permet d’ajouter la gestion des ordres de mission, des états de frais et la facture fournisseur et ainsi de bénéficier d’une gestion 360° des déplacements.
  2. Le marché multi-éditeurs : Notilus/DIMO Software est référencé en tant qu’Editeur auprès de SCC titulaire du marché. Ceci permet à l’établissement de choisir une solution logicielle référencée sans avoir à lancer de procédure d’appel d’offres. Effectivement, certains établissements publics ont déjà un marché voyagiste en cours et/ou un outil de réservation et ne souhaitent pas en changer.

 

2. Passer par un accord cadre

Je constate depuis quelques années un besoin d’optimiser les coûts en se regroupant entre établissements (même métier, même pratiques,…) plutôt que lancer chacun respectivement une procédure d’appel d’offres.

En effet, certaines organisations optent pour la mise en place d’un accord-cadre, un appel d’offres commun, afin de répondre à tout un secteur d’activité. C’est le cas par exemple de l’accord-cadre lancé par le CNRS et l’AMUE en juin 2021. Souhaitant faire converger leurs processus, l’AMUE (agence de mutualisation des universités et établissements) et le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ont décidé de mettre en place leur propre accord-cadre, Notilus est titulaire en co-traitance avec l’agence de Voyages FCM, pour 6 années. Pour en savoir plus cliquez-ici.

 

3. Lancer un appel d’offre

Un appel d’offres est une procédure par laquelle un établissement public fait appel à des entreprises pour répondre à un besoin spécifique. Dans un objectif de transparence et d’égalité, l’établissement est dans l’obligation de transmettre publiquement l’information. N’importe quelle entreprise peut répondre à l’appel d’offres et celui-ci est clôturé lorsque l’organisation sélectionne le titulaire.

En amont d’un appel d’offres, les établissements mènent un sourcing. Ceci leur permet de rencontrer les différents acteurs du marché, de murir leur démarche et ainsi d’évaluer leurs compétences en vue d’un marché public.

notilus-inone

Découvrez Notilus InOne

Une solution développée pour couvrir les besoins spécifiques aux déplacements des entités du secteur public.

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Poursuivre la lecture

Retour haut de page