Indemnités kilométriques 2023 : calculez-les grâce au barème

Comment fonctionne le barème kilométrique ? Comment calculer l’indemnité kilométrique en fonction du véhicule utilisé ? Notilus détaille pour vous les barèmes 2023 applicables à chaque situation.

Les indemnités kilométriques désignent le remboursement effectué par une entreprise des frais engagés par un salarié qui utilise son véhicule personnel à des fins professionnelles. Le salarié peut aussi déduire ses frais kilométriques de ses impôts sur le revenu, en vertu du même barème fixé par l’administration fiscale. Cet avantage fiscal s’adresse à tous les salariés sans conditions de revenus, dès lors qu’ils sont contraints d’utiliser un véhicule (voiture, moto, scooter, vélo) à des fins professionnelles. 

 

Mise à jour au 17/02/2022

Début février 2022, Jean Castex a annoncé rehausser le barème kilométrique de 10 % pour pallier à la hausse des carburants. Cette augmentation devrait donc être valable dès avril, lors de la déclaration des revenus 2022. Le 13 février 2022, le nouveau barème kilométrique pour l’année 2022 a été publié au journal officiel. Vous le trouverez ci dessous.

 

Découvrez Notilus !

Avec notre OCR tous les champs tels que la TVA, la devise ou le montant, sont automatiquement détectés. Avec l’archivage à valeur probante, vos justificatifs de frais sont conservés dans un cloud sécurisé, fini le papier.

 

Le barème kilométrique

Le barème kilométrique fixe chaque année la hauteur du remboursement des frais kilométriques engagés par les salariés qui utilisent leur véhicule personnel lors de leurs déplacements professionnels. Ce barème sert tout à la fois au calcul des frais kilométriques déductibles des impôts sur le revenu et au remboursement des frais par les entreprises. Les indemnités kilométriques versées à un salarié sont exonérées de cotisations sociales dans la limite des plafonds fixés par ce barème annuel.

L’exonération des indemnités kilométriques versées aux salariés est, de même que la déductibilité des frais kilométriques des impôts sur le revenu du salarié, soumise à deux justifications :

  • Celle du moyen de transport utilisé et de sa puissance fiscale
  • Celle de la distance totale parcourue à titre professionnel

L’arrêté du 15 février 2021 a instauré une majoration de 20 % des frais évalués pour les véhicules électriques. Celui du 13 février 2022 a quant à lui revalorisé de 10 % tous les montants.

 

indemnites kilometriques pour les voitures

 

Barème des indemnités kilométriques applicables aux voitures (en euros)

Le barème des indemnités et frais déductibles applicables aux voitures dépend de la puissance administrative du véhicule, selon 5 catégories allant des voitures de 3 CV et moins aux véhicules de 7 CV et plus.

Le barème est ensuite fixé par tranches de distance parcourue, avec des calculs différents pour les distances de moins de 5000 km par an, de 5001 à 20 000 km, et supérieures à 20 000 km.

Le calcul consiste à multiplier la distance annuelle effectuée à des fins professionnelles à l’aide du véhicule concerné par un montant forfaitaire en euros (de 0,3 euro à 0,661 euro selon la puissance du véhicule et la tranche de distance parcourue).

 

Barème kilométrique 2023 applicable aux voitures (en €)
Puissance administrative (en CV) Distance (d) jusqu’à 5 000 km Distance (d) de 5 001 km à 20 000 km Distance (d) au-delà de 20 000 km
3 CV et moins d x 0,502 (d x 0,3) + 1007 d x 0,35
4 CV d x 0,575 (d x 0,323) + 1 262 d x 0,387
5 CV d x 0,603 (d x 0,339) + 1 320 d x 0,405
6 CV d x 0,631 (d x 0,355) + 1 382 d x 0,425
7 CV et plus d x 0,661 (d x 0,374) + 1 435 d x 0,446

 

Barème des indemnités kilométriques applicables aux motos

L’indemnité kilométrique s’applique bien sûr aussi aux propriétaires de cyclomoteurs qui utilisent leur véhicule pour se rendre au travail ou pour se déplacer dans le cadre de leur travail. Le barème distingue 3 puissances pour les motos : 1 ou 2 C V fiscaux, 3 à 5 CV et supérieur à 5 CV.

Les tranches de distances sont différentes de celles fixées pour les voitures, avec des modes de calcul respectifs pour les distances inférieures à 3000 km par an, les distances intermédiaires entre 3001 et 6000 km, et les distances supérieures ou égales à 6001 km annuels.

Le prix au km varie selon les cas de 0,094 euro à 0,575 euro.

 

Barème kilométrique 2023 applicable aux cylindrées supérieures à 50 cm3 (en €)
Puissance administrative (en CV) Distance (d) jusqu’à 3 000 km Distance (d) de 3 001 km à 6 000 km Distance (d) au-delà de 6 000 km
1 ou 2 CV d x 0,375 (0,094 € x  d ) + 845 d x 0,234
3, 4 ou 5 CV d x 0,444 (d x 0,078) + 1099 d x 0,261
Plus de 5 CV d x 0,575 (d x 0,075) + 1 502 d x 0,325

 

Barème des indemnités kilométriques applicables aux scooters

L’utilisation d’un scooter donne également droit à un remboursement des frais kilométriques par votre entreprise et à la possibilité de déduire ces frais de vos impôts sur les revenus. Le barème qui s’applique aux vélomoteurs et scooters de moins de 50 cm3 distingue 3 tranches de remboursement, pour moins de 2000 km parcourus annuellement, pour 2001 à 5000 km annuels, et pour plus de 5000 km annuels parcourus à titre professionnel.

 

Barrême kilométrique 2023 pour un cyclomoteurs au sens du code de la route (en €)
Puissance administrative (en CV) Distance (d) jusqu’à 3 000 km Distance (d) de 3 001 km à 6 000 km Distance (d) au-delà de 6 000 km
50cc et moins d x 0,299 (d x 0,7 ) + 458  d x 0,162

 

Indemnités kilométriques applicables aux vélos

Il n’y a plus d’indemnités kilométriques vélo à 25cts/km depuis la mise en place forfait mobilité durable (loi LOM de 2019).

 

indemnites kilometriques pour les velos

 

Comment calculer ses indemnités kilométriques ?

Au moment de déclarer pour déduction aux impôts vos frais kilométriques, vous avez le choix entre :

  • Calculer les sommes à déclarer en fonction des barèmes ci-dessus pour une déduction des frais réels
  • Déduire 10 % forfaitaires de votre revenu imposable

Le remboursement des frais de déplacement par l’employeur, sous forme d’indemnités kilométriques, doit être déclaré aux impôts avant la déduction.

Lors de votre calcul, vous ne pouvez tenir compte que d’un aller-retour par jour (soit distance de votre domicile à votre travail x 2), même si vous rentrez chez vous pour manger le midi.

La distance d’un aller-retour est limitée à 80 km par jour, même si elle est en réalité supérieure.

Le barème kilométrique est actualisé chaque année pour vous permettre de déduire de vos revenus imposables vos frais de déplacement. Grâce à ce barème, faites vos calculs simplement pour savoir s’il est plus avantageux pour vous de déduire les frais réels ou d’opter pour l’abattement forfaitaire de 10 % !

 

Notre solution couvre l’entièreté de la mobilité en entreprise. Outre la partie gestion des notes de frais, vous pouvez planifiez, réserver et suivre vos déplacements professionnels. Il est aussi possible de gérer votre parc de véhicules entreprise : vos prestataires, vos relevés de carburants, etc.

Partager cet article

Poursuivre la lecture

Scroll to Top
Retour haut de page