Tout savoir sur la loi Montagne

À moins d'être entré en hibernation ces derniers mois, vous avez probablement entendu parler de la loi Montagne. Cette loi date pourtant initialement de 2016. Quels sont les impacts pour vos véhicules ?

Aujourd’hui, Notilus YourWay, votre logiciel de gestion du parc automobile,  décèle le vrai du faux et récapitule dans un article synthétique tout ce qu’il faut savoir au sujet de la loi Montagne !

 

La loi Montagne II et les parcs automobile

Pour commencer, si vous êtes gestionnaire de parc automobile au sein de votre société, sachez qu’il n’y a pas de disposition spécifique aux entreprises. La loi est la même que vous soyez un particulier ou un professionnel disposant d’une flotte automobile. En revanche, elle aura bien entendu un plus gros impact sur les flottes automobile, notamment au niveau de la gestion des équipements amovibles ou des pneus hiver des collaborateurs conduisant un véhicule de fonction.

 

Pas de sanction la première année

Information importante : les éventuels manquements à la loi Montagne II ne seront pas sanctionnés la première année de la mise en place de ce dispositif, soit du 1er novembre 2021 au 31 mars 2022.

 

La loi Montagne qu’est-ce que c’est ?

Initialement, la loi Montagne date du 9 janvier 1985. Son nom exact est « Loi relative au développement et à la protection de la montagne ». Elle constitue en France le principal cadre législatif spécifiquement destiné à ces territoires. Le Conseil national de la montagne, le zonage des massifs français, le Fonds d’intervention pour l’auto-développement ou la redevance des activités nordiques ont été institués par cette loi.

Ces derniers temps vous avez entendu parler de la loi Montagne mais il s’agit en réalité de la « Loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne » appelée communément la loi Montagne II. Datant à l’origine du 28 décembre 2016, le décret est quant à lui paru au Journal Officiel le 18 octobre 2020 et certaines obligations sont entrées en vigueur au 1er novembre 2021, d’où ce soudain engouement général.  

 

la loi montagne

 

La loi Montagne II

L’objet de cette loi est simple : elle vise à prendre des « dispositions relatives à l’obligation de port ou de détention d’équipements hivernaux des véhicules ».

 

Objectifs

Les objectifs sont  d’améliorer la sécurité des automobilistes ainsi que les conditions de circulation lors de la période hivernale.

 

Quels catégories de véhicules sont concernés ?

La plupart des véhicules à 4 roues et plus sont concernés par cette évolution réglementaire : véhicules légers, utilitaires, bus ou poids lourd.

 

Quelles catégories de véhicules ne sont pas concernées ?

Certaines catégories de véhicules ne sont pas concernées. Il s’agit des véhicules à moins de quatre roues, des quadricycles à moteur, des remorquesvoitures sans permis, des véhicules équipés de pneus à clous et de ceux assurant la viabilité hivernale.

 

Dates de la période Hivernale

Il est à noter que la période hivernale est considérée par cette loi comme commençant au 1er novembre et se terminant le 31 mars de l’année suivante. Les dispositions citées ci-dessous sont de ce fait obligatoires seulement pendant cette période.

 

dates de la periode hivernale

 

Quelles sont les zones concernées par la loi Montagne II ?

48 départements situés dans des massifs montagneux français (Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées, Massif vosgien) sont concernés par cette loi. Chaque préfet a dû établir la liste des communes dans lesquelles des équipements spécifiques deviennent obligatoires en période hivernale.  Vous l’avez compris devant l’ampleur du travail pour chaque préfet, certains ont tardé à rendre publique la liste des communes concernées, d’où le cafouillage général à la fin de l’été 2021.

Au 10 décembre 2021, des mesures ont finalement été appliquées par les préfets dans seulement 34 départements (sur les 48 concernés).

  • 4320 communes sont concernées par une obligation totale,
  • 156 par une obligation partielle.

Une carte prévisionnelle des zones concernées est disponible sur le site de la Sécurité routière. Elle sera actualisée puis rendue définitive au fur et à mesure de la prise des décisions préfectorales.

Restez vigilent concernant les dernières informations, le préfet de Savoie a par exemple signé un arrêté le 27/09/21. Cette obligation concerne tous les axes routiers du département. En clair, toutes les communes du département Savoyard sont concernées par la loi Montagne durant la période hivernale

 

La loi Montagne II, obligations et changements à partir du 1er novembre 2021 

Du coté de la voirie, une nouvelle signalisation indiquera aux usagers de la route l’entrée et la sortie des zones d’obligation d’équipement en période hivernale. Il s’agit des panneaux B58 et B59.

 

Les pneus hiver sont-ils obligatoires ?

Non ! C’est la principale fausse information qui a été entendue dans les médias. Les pneus hiver parfois appelés pneus neiges (à tort !) ne sont pas obligatoires, d’autres dispositifs sont envisageables.

Attention tout de même, si vous souhaitez équiper votre véhicule de 4 pneus hiver, au sens du décret vos pneus doivent relever de l’appellation « 3PMSF » (3 Peak Mountain Snow Flake) identifiables par la présence du marquage du « symbole alpin » (pictogramme représentant une montagne avec un flocon de neige à l’intérieur), et de l’un des marquages « M+S », « M.S » ou « M&S » (Mud & Snow).

les pneus hiver sont ils obligatoire

 

Quels sont les autres équipements possibles ?

  • Les pneus 4 saisons (4S, All Weather, All Season) n’ont pas de définition réglementaire : pour être considérés valables, il faut qu’ils soient estampillés « 3PMSF », ou au minimum « M+S » pour la période transitoire des 3 premières années d’application de la nouvelle réglementation.
  • Détenir au moins deux chaînes métalliques ou autres dispositifs antidérapants amovibles équivalents, comme les « chaussettes à neiges ».

 

Informations importantes relatives aux équipements amovibles

  • En cas d’absence de neige ou de verglas, les dispositifs amovibles doivent quand même être conservés à bord du véhicule.
  • Bien vérifier que les dispositifs amovibles sont adaptés à la taille de vos roues, et à l’espace entre la roue et la carrosserie.
  • Lorsqu’ils sont utilisés, les dispositifs amovibles doivent être équipés sur les roues motrices.

 

Quelles sanctions en cas de non-respect de la loi Montagne II ?

Comme nous l’avons dit en début d’article, il n’y aura pas de sanction par les forces de l’ordre la première année. En revanche à partir du 1 novembre 2022, tous les automobilistes ne respectant pas les règles s’exposeront à une amende de 4e classe d’un montant de 135 €. Selon la situation, le véhicule peut aussi être immobilisé.

 

D’autres mesures entrent en vigueur au 1er novembre 2024 ?

À partir de cette date, seuls les pneumatiques estampillés « 3PMSF » seront admis en équivalence aux chaînes. Adieu les pneus mentionnant seulement « M+S ». L’achat et l’utilisation d’autres « pneus neige » (non « 3PMSF ») resteront possibles, mais les usagers devront dans ce cas détenir en plus les équipements amovibles cités plus haut.

 

Textes de loi et références

 

notilus et sa gamme yourway une solution pour gerer lensemble des vehicules de votre parc

Réduisez vos coûts de 3 à 6 %

Découvrez notre solution SaaS pour gérer l’ensemble des véhicules de votre parc automobile.

Partager cet article

Inscription newsletter
Restez informés de notre actualité et événements !

Poursuivre la lecture

Retour haut de page