Autopartage des véhicules d’entreprise : une solution qui a la cote

Dans cet article, après avoir donné quelques définitions concernant l’autopartage, nous présenterons notamment ses avantages et ses modes de fonctionnement.

La gestion de flotte automobile est un enjeu important pour de nombreuses entreprises, selon leur taille et leur activité. Solution innovante, l’autopartage d’entreprise retient de plus en plus l’attention des directions et des gestionnaires de flotte. Notilus vous propose de faire le point sur ce concept. 

 

Autopartage : quelques définitions

En quelques mots, l’autopartage consiste en la mise en commun de véhicules entre différents utilisateurs. C’est donc un dispositif qui permet de mettre à leur disposition des véhicules à moteur pour une durée limitée. Les principales différences avec les services de location traditionnels sont les suivantes :

  • le libre-service, sans remise des clés en mains propres, grâce à un « boîtier d’autopartage »,
  • les conditions générales d’utilisation qui répondent aux besoins de trajets courts, avec un minimum de facturation de seulement une heure, parfois même moins.

Pour le grand public, on parle d’autopartage entre particuliers. Via des plateformes spécialisées, un propriétaire peut mettre son véhicule à la disposition d’autres automobilistes lorsqu’il ne l’utilise pas lui-même. L’idée de base de ce système est de permettre le cumul des usages sur un même véhicule. C’est d’ailleurs la clé du succès : s’adresser à une diversité d’utilisateurs, de besoins et de créneaux horaires d’utilisation.

L’autopartage B2B, quant à lui, s’adresse aux entreprises qui doivent gérer un parc automobile : voitures de société, véhicules utilitaires, etc. L’autopartage d’entreprise constitue donc une option pour la gestion de flotte. Il transforme aussi la manière dont les collaborateurs peuvent utiliser les véhicules.

 

Pourquoi l’autopartage est-il une solution intéressante pour les entreprises ?

Si les entreprises sont de plus en plus nombreuses à développer ce dispositif, c’est bien entendu parce qu’elles en retirent des avantages significatifs. D’abord, comparativement à l’acquisition de véhicules d’entreprise, l’autopartage est une source d’économies substantielles sur le budget de la flotte automobile. Les estimations vont jusqu’à 30 % de baisse des coûts. Une explication commune réside dans un partage optimisé des véhicules utiles aux déplacements professionnels des salariés. Dans certains cas, la mutualisation de flottes inter-entreprises peut réduire les coûts plus fortement encore.

L’avantage économique de l’autopartage ne se fait pas au détriment de l’expérience utilisateurs. Au contraire, l’autopartage améliore le service. En effet, il rend les véhicules de société facilement accessibles. Les conditions d’usage sont très flexibles, en autonomie, sans contraintes de jours et d’heures, y compris pour des trajets très courts ou improvisés.

Par ailleurs, l’autopartage en entreprise peut s’inscrire dans une véritable politique de mobilité durable. Appliqué avec méthode, c’est un outil qui peut servir non seulement les déplacements professionnels mais aussi certains trajets domicile – travail, éventuellement, selon les besoins et dans des situations particulières. En plus d’optimiser la flotte, cette solution oriente les salariés vers une mobilité plus durable. Globalement, elle permet de réduire sensiblement l’empreinte carbone. Elle peut être avantageusement complétée par des mesures telles que :

  • l’utilisation combinée avec les transports publics,
  • le covoiturage,
  • la décentralisation des lieux de travail…

Finalement, l’autopartage contribue ainsi à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

notilus et sa gamme yourway une solution pour gerer lensemble des vehicules de votre parc

Réduisez vos coûts de 3 à 6 %

Découvrez notre solution SaaS pour gérer l’ensemble des véhicules de votre parc automobile.

 

Autopartage en entreprise : comment ça marche ?

Concrètement, divers modes de fonctionnement sont possibles pour l’autopartage, avec ou sans station d’attache.

  • L’autopartage en boucle est encore le plus courant. Généralement après réservation à distance, l’utilisateur prend possession du véhicule dans une station fixe. La restitution s’effectue également de manière autonome et dans la même station.
  • L’autopartage en trace directe est une variante du précédent. Le véhicule peut être restitué dans une station de destination, différente de celle d’origine.
  • Enfin, l’autopartage flottant, ou « free-floating », fonctionne sans station d’attache et sans réservation. L’accès et la restitution des véhicules s’opère au moyen d’une application mobile, sur la voie publique, à l’intérieur d’une zone relativement étendue.

Certaines stations disposent encore d’armoires à clés avec code d’accès. Toutefois, des outils technologiques se généralisent. L’ouverture des portes et la mise en marche du véhicule se fait alors au moyen d’une carte électronique ou d’un smartphone. À l’intérieur, c’est un boîtier connecté qui gère cela.

Par abus de langage, on parle communément d’un boitier d’autopartage. Pourtant, c’est souvent beaucoup plus que ça. Ainsi, le boîtier télématique peut inclure l’identification des utilisateurs, du temps, du kilométrage et du niveau de carburant, ou encore des services de géolocalisation, d’aide à l’éco-conduite, etc.

 

En conclusion

L’autopartage est une solution innovante. En France, en 2019, plus de 330 000 personnes ont utilisé un véhicule partagé au moins une fois dans l’année. Le nombre de véhicules mis à disposition par les différents opérateurs dépassait déjà 11 000. Et ce n’est qu’un début ! Tant l’autopartage d’entreprise comme celui à destination des particuliers ont sans nul doute un bel avenir.

 

Notre solution couvre l’entièreté de la mobilité en entreprise. Outre la partie gestion des notes de frais, vous pouvez planifiez, réserver et suivre vos déplacements professionnels. Il est aussi possible de gérer votre parc de véhicules entreprise : vos prestataires, vos relevés de carburants, etc.

Partager cet article

Poursuivre la lecture

Scroll to Top
Retour haut de page