L’impact de l’innovation sur le secteur voyages et frais professionnels

Lors de son allocution, Michel Roncka est revenu sur la source de l‘innovation au sein du service voyage des entreprises qui, selon lui, vient des voyageurs d’affaires eux-mêmes mais il a également discuté des sujets de cette évolution au niveau des process d’entreprise.

Lors de son allocution, Michel Roncka est revenu sur la source de l‘innovation au sein du service voyage des entreprises qui, selon lui, vient des voyageurs d’affaires eux-mêmes mais il a également discuté des sujets de cette évolution au niveau des process d’entreprise.

Une innovation poussée par les voyageurs

Marcel LEVY : Que représente pour vous l’innovation dans le secteur du voyage ?

Michel Roncka : « Tout d’abord du point de vue de l’entreprise, qui peut être, comme vous le savez, plus ou moins mature sur ce domaine, présentent entre elles plusieurs points communs :

  • La politique voyage que nous avons tous plus ou moins mise en place, même si cette politique n’est pas écrite,
  • Nous avons tous le devoir de sécurité des voyageurs, point souvent oublié,
  • Un besoin de centraliser l’aspect facturation grâce au service Achats (contrats, consultations),
  • Et bien sûr nous recherchons à maîtriser les coûts.

Pour moi, le facteur qui impulse l’innovation dans l’entreprise, c’est fatalement le voyageur. Pourquoi le voyageur ? Qui n’a jamais entendu un voyageur qui s’adresse à son Travel Manager ou son acheteur voyages pour lui dire « qu’il a trouvé moins cher sur internet ? ».

J’ai moi-même quelques fois des réflexions de la part de mes collaborateurs qui remettent, quelque part en cause, l’agence de voyages : « Je peux moi-même réserver mon hôtel ou mon avion, je peux aller directement sur internet, trouver un billet et le réserver… ».

On remarque donc que le voyageur cherche à reproduire ce qu’il fait à la maison (voyages loisirs) à l’entreprise. Cela aide, malheureusement, à sortir du cadre de la politique voyage établie par l’entreprise.

L’open booking voire le bleisure (Leisure + Business) pose des problèmes de sécurité, et lorsque le voyageur passe par ses propres moyens pour organiser/réserver son déplacement, et bien, nous perdons sa trace. Cela génère aussi beaucoup de notes de frais (57€ de traitement pour une notes de frais*).

Les process d’entreprise

L’innovation est déjà là depuis quelques années. La principale innovation de cette dernière décennie au niveau du Business Travel c’est bien évidemment l’OBT, qui est entré dans la plupart des entreprises. Les OBT nouvelles générations (end-to-end le door-to-door) intègrent maintenant de nouveaux entrants, de nouvelles applications liées aux voyages d’affaires (paiement sans contact, check-in/out hôtel avec le téléphone portable…).

Nous avons au sein de l’AFTM essayé de trouver au sein de la Commission Innovation ce qui pourrait être un outil idéal et qui pourrait contenir tous ces nouveaux entrants. Nous n’avons pas trouvé cet outil !

Nous avons évoqué une sorte de Travel Hub. Un genre de plateforme de connexion qui pourrait connecter tous les prestataires, le moyen de paiement mais aussi de centraliser la donnée et donc d’apporter du reporting.

Il faut aussi parler de l’agence, même si son rôle s’amenuise à cause des OBT. La plus-value de l’agence se concentre sur le cœur de métier, elle se déporte plutôt sur la qualité de service. Il serait temps d’étudier, pour les agences, un nouveau modèle économique et ne plus se satisfaire du classique travel fee.

Tous ces éléments génèrent beaucoup de data, il faut donc parler de la centralisation et du traitement de cette data que des acteurs, comme DIMO Software avec Notilus (logiciel notes de frais et déplacements professionnels) peuvent utiliser. Fournir des services plus intelligents, un service personnalisé au voyageur…

Il ne faut pas oublier non plus que l’innovation est continue, cela ne s’arrête pas. Nous n’en avons pas fini avec les nouveautés. Preuve en est, l’émergence et le succès des starts-up, la naissance d’incubateurs, nous avons encore de beaux jours devant nous. »

 

– –
Cette intervention de Michel RONCKA, administrateur à l’AFTM et Travel Manager RTE, a été faite lors du 15ème FORUM DIMO au cours de l’atelier FOCUS METIER : Le Voyageur et l’Entreprise face à l’Innovation. (05/04/2016)

 

*étude d’HRS

Partager cet article

Poursuivre la lecture