Gestion de ma politique de Travel Risk Management

« Au secours ! » Cet appel à l’aide n’a jamais autant résonné ces deux dernières années à la suite des attentats terroristes qui ont frappé de plein fouet notre pays.

En entreprise, ces tragiques événements ont soufflé comme un vent de panique :

« Comment savoir où se trouvent mes collaborateurs à un instant T ? », « Ai-je réellement mis tous les moyens en œuvre pour assurer leur sécurité ? »

Outre le devoir de sécurité que chaque entreprise se doit d’assurer à ses collaborateurs, il est toujours mieux d’anticiper toute situation à risque.

Pour cela, deux éléments entrent en jeu et permettent d’offrir à l’entreprise qui les combine un avantage déterminant dans la gestion de ce facteur « risque ». Ils peuvent être d’une part de nature managériale et d’autres part de nature technologique.

La mise en place d’un mode managérial de gestion des risques voyageurs

Mettre en place une politique de gestion des risques s’inscrit dans un processus en plusieurs étapes :

  • Définition d’une stratégie de définition des risques majeurs
  • Identification des risques
  • Mise en place d’une politique voyage adaptée où la sécurité du collaborateur est le maillon de départ
  • Identification des dispositifs de contrôle via la technologie inhérente
  • Analyse des résultats via des audits voyageur post-déplacement

A chaque étape, des pratiques managériales, ou solutions technologiques (développées en interne ou résultantes de partenariats) peuvent accompagner le service Travel Management dans sa gestion du risque voyageur :

  • Business model de l’organisation réorganisé
  • Best Practices en termes de communication
  • Cartographie
  • Evaluation
  • Définition de plans d’actions (responsabilisation des acteurs de l’entreprise et mise en réseau)
  • Diffusion de plans d’action
  • Indicateurs
  • Communication des résultats
  • Mise en apprentissage
  • Retours d’expérience

Ces dispositifs peuvent donc permettre à l’entreprise d’aller au-delà d’une approche purement quantitative du risque et donnent à la démarche une dimension à la fois technique et opérationnelle.

Les outils technologiques

Il est possible pour chaque entreprise de mettre en place des outils technologiques développés en propre, tels que les portails sécurité (Intranet), ou encore de faire l’acquisition d’outils technologiques développés par d’autres acteurs du secteur du Corporate Travel ou hors secteur.

En effet, afin de répondre au besoin de sécurité des entreprises clientes, les TMC ou SSII proposent de nouvelles solutions technologiques : localisation en temps réel, cartographie des pays à risques, l’information des collaborateurs, etc.

D’une manière générale, l’usage de ces solutions technologiques se développe rapidement. Il faut mentionner ici des outils d’analyse de type « pré-trip », développés par l’entreprise en propre ou par des prestataires tiers (analyses territoriales précises, cartographiées et restituées par niveaux d’alertes thématiques), et également « during-trip » avec des solutions permettant de faire de la géolocalisation à partir du numéro de dossier voyage des collaborateurs (dates et lieux de destination, numéros de vol, coordonnées de l’hôtel).

En savoir plus sur « Notilus, un logiciel de gestion des déplacements professionnels pour accompagner le service RH« 

Partager cet article

Poursuivre la lecture