Les attentes du voyageur d’affaires en 2022

Quelles sont les aspirations des collaborateurs en déplacement suite à la crise sanitaire ? Quelles vont être les priorités des entreprises ? Découvrez les nouvelles attentes et les changements liés au voyage d’affaires.

 

Les priorités du collaborateur voyageur

Une étude menée tout au long de l’automne 2021 (sur un large panel de personnes en charge des mobilités professionnelles en entreprise) nous a permis de recentrer les aspects prioritaires des collaborateurs en déplacement. Majoritairement et en tête, la souplesse est la priorité pour 56,1 % d’entre eux. 42,1 % vont privilégier la simplicité ; avec 40,4 % des votants, la sécurité et la sûreté viennent se placer juste derrière. Le confort sera un argument de choix pour 36,8 % d’entre eux et seulement 21,1 % considèrent la volonté de limiter les conséquences environnementales de leurs déplacements professionnels comme un de leurs principaux critères de choix. Ce chiffre peut surprendre. À l’heure où les entreprises se mettent en ordre de marche pour s’engager dans des démarches RSE de plus en plus structurées et offrir à leurs salariés des plans présentant une vision forte, comment réussir à concilier les attentes des collaborateurs avec celles des entreprises ? Le covid a-t-il totalement rebattu les cartes ou le désintérêt pour les déplacements durables était-il déjà présent avant et ne fait qu’être exacerbé maintenant ?

 

Les 4 priorités du collaborateur voyageur

 

Les entreprises doivent de leur côté envisager la chose selon deux prismes. Le premier sera celui de la sécurité qu’elles doivent assurer au collaborateur, le second sera celui de la démarche RSE dans laquelle elles s’inscrivent volontairement. L’angle d’approche principal sera alors de réussir à embarquer leurs collaborateurs dans une politique voyage repensée et de rendre viables les aspects nouvellement installés par la crise covid.

Les déplacements professionnels ont connu une période de très forte innovation grâce à la crise qui agit comme un accélérateur. Les outils de communication et de gestion de l’activité professionnelle et des voyages s’améliorent et se globalisent, et les collaborateurs, même réfractaires, se sont formés en un laps de temps très court à l’utilisation de nouvelles solutions.

En parallèle, les outils de travel management se sont améliorés de façon notable, notamment en intégrant des fonctionnalités de gestion des risques ou encore en permettant la critérisation grâce à des indices sanitaires ou écologiques. Pour autant, une question reste en suspens : aujourd’hui, les outils sont-ils plébiscités ou au contraire rejetés par les collaborateurs ? Suite à l’adoption des technologies par la force des choses, on peut en effet se demander si les collaborateurs sont enthousiasmés par ces facilitateurs ou si au contraire, ils y sont réfractaires, préférant ramener l’humain au cœur des échanges.

 

Nouveau livre blanc !

Le voyageur d’affaires sur la route de l’efficience

Découvrez les tendances du voyage d’affaires en 2022 ! Ce livre blanc est basé sur une étude Notilus menée sur un panel de professionnels en charge des déplacements. 

livre blanc notilus voyage daffaires

 

Le voyageur se veut acteur de son déplacement

Le voyage n’est plus uniquement basé sur le moyen de transport et l’hébergement mais autour du collaborateur, de ses besoins et de ses attentes. De plus en plus de possibilités de personnalisation dans le voyage sont accessibles grâce aux innovations technologiques. Le constat actuel, exacerbé depuis le début de la crise covid est que le déplacement professionnel se recentre autour du voyageur plutôt qu’autour du transport et de l’hébergement. Dans une démarche de bien-être collaborateur, mais aussi dans un but de productivité, le voyageur dispose de possibilités de personnalisation, voire de la possibilité d’accéder à des activités de loisirs durant son déplacement. Les solutions se construisent d’ailleurs dans ce sens, permettant pour certaines de paramétrer les préférences collaborateur, afin qu’il puisse avoir accès à des offres en accord avec ses attentes.

Avec la pandémie, nos modes de travail ont été profondément bouleversés. La souffrance des employés s’est manifestée au travers de difficultés concernant l’hyper-connexion, la confusion entre vie personnelle et professionnelle ou encore le temps de travail augmenté. Évaluer la charge mentale des collaborateurs est devenu une priorité pour les entreprises. Les dirigeants doivent donc être attentifs aux signaux faibles pouvant alerter et prévenir un éventuel surmenage des collaborateurs. Ils doivent les identifier et les réguler au plus vite en faisant preuve de discernement.

La crise sanitaire est nécessairement une source d’inquiétude et le climat anxiogène induit doit être impérativement pris en compte. Afin de rassurer les collaborateurs, il est important que l’entreprise communique sur les moyens qu’elle met en œuvre pour limiter ces risques. En matière de déplacements professionnels, les risk managers voient leur rôle redéfini. Ils doivent assurer la sécurité des employés en mettant en place des solutions qui s’adaptent aux conditions de voyages en perpétuelles évolutions. Bien qu’il soit impossible d’anticiper tous les risques potentiels, la mise en place d’un système de gestion des urgences et d’une cartographie des risques va aider les entreprises à se préparer à répondre aux besoins des collaborateurs. Mener une discussion avec les collaborateurs est la meilleure façon d’apporter le soutien dont ils ont besoin.

Aujourd’hui, le ressenti sur la vie personnelle et professionnelle est un critère important, particulièrement pour les voyageurs d’affaires. La crise sanitaire a entraîné une prise de conscience des collaborateurs qui ne veulent plus uniquement voyager pour le travail. En prolongeant par exemple, leur séjour, ils vont pouvoir profiter de la ville dans laquelle ils séjournent mais surtout, au-delà de toute considération personnelle, les collaborateurs en déplacement attendent de trouver un vrai sens dans leur voyage. Ils veulent se déplacer de manière plus raisonnée. Les travel managers doivent donc aller dans le sens des nouvelles attentes des collaborateurs.

Le changement des usages et des attentes des collaborateurs a donc été lourdement impacté par la pandémie mais il ne faut pas nécessairement voir cela sous le prisme de difficultés. Les entreprises ont su s’adapter et transformer ces défis en forces, puis penser autrement, notamment en termes d’impacts.

 

Pour en savoir plus sur les tendances du voyage d’affaires en 2022, téléchargez notre livre blanc !

 

Notilus - La gestion de vos notes de frais et voyages professionnels

Notre solution couvre l’entièreté de la mobilité en entreprise. Outre la partie gestion des notes de frais, vous pouvez planifiez, réserver et suivre vos déplacements professionnels. Il est aussi possible de gérer votre parc de véhicules entreprise : vos prestataires, vos relevés de carburants, etc.

Partager cet article

Poursuivre la lecture

Retour haut de page